crowfunding start-up JEI
 
Les start-ups et Jeunes Entreprises Innovantes, lorsque leur activité commence à prendre une certaine ampleur, sont souvent confrontées à un problème persistant : comment alimenter leurs besoins en financement ? Le crowfunding pourrait être une solution de financement alternative idéale ! En effet, nous sommes dans une époque où les investisseurs privés se font rares, et où il est de plus en plus difficile de trouver un financement. De nombreuses TPE et PME françaises y ont recours pour développer leurs projets, après s’être vu refuser un crédit par les établissements bancaires traditionnels.

 

Le principe du crowfunding

Lancé il y a 15 ans aux Etats-Unis, le crowdfunding est un système de financement participatif, proposé par certaines plates-formes spécialisées et agréées sur Internet, qui fait appel à l’épargne de contribuables de type « Monsieur et Madame Tout-le-monde ». Ces derniers peuvent en effet investir les sommes qu’ils souhaitent, dans des projets et/ou structures qui leur tiennent à cœur. En contrepartie, ils touchent des intérêts, souvent plus avantageux que ceux d’un livret A classique.
Véritable phénomène économique, le crowdfunding connaît aujourd’hui un essor fulgurant en France. Plus de 296,8 millions d’euros de fonds ont en effet été récoltés dans l’Hexagone en 2015, grâce à ce nouveau procédé. Un chiffre qui a quasiment doublé par rapport à 2014. Grâce aux dons et aux prêts des particuliers, des milliers de projets ont ainsi pu voir le jour.
Au départ, le Crowdfunding avait pour but de permettre aux artistes et porteurs d’idées originales de recueillir des fonds, auprès des particuliers, afin de développer leurs concepts. Le constat initial étai qu’ils ne parvenaient pas à convaincre les banques de leur octroyer un crédit. Mais face au succès rencontré par ce système, les entreprises traditionnelles ont perçu un nouveau moyen de recruter des investisseurs privés, avec beaucoup moins de contraintes qu’un crédit. Aujourd’hui, elles représentent d’ailleurs la grande majorité des porteurs de projets.

 

Les limites du système

Le Crowdfunding peut aujourd’hui aider les jeunes entreprises innovantes et les start-up rencontrant des difficultés de financement à obtenir des fonds. Toutefois, le système comporte des limites. En effet, tous les projets ne sont pas susceptibles de déclencher l’enthousiasme des foules, notamment quand ils se révèlent très scientifiques et très techniques, ou trop complexes. Les investisseurs qui sont susceptibles de participer au crowfunding ont besoin de comprendre de façon concrète dans quels projets ils engagent leur argent et quel serait leur intérêt futur. La dimension affective et l’aspect créatif tiennent également une place importante. C’est pourquoi il reste primordial de présenter, sur ce type de plates-formes, chaque projet de manière intelligible et ludique. Mais ce n’est pas toujours évident pour les entreprises qui se lancent dans l’aventure. L’expérience du crowfunding est en effet une compétence qui s’acquiert !

 

En savoir plus ?

L’équipe d’Innovatech Conseil accompagne les Jeunes Entreprises Innovantes et les start-up ayant obtenu des fonds grâce au crowdfunding. Celles-ci peuvent solliciter les services d’Innovatech, afin de savoir comment procéder pour être en règle avec les administrations fiscales avec ce type de financement. Les JEI et start-up n’ayant pas eu recours au crowdfunding ou pour lesquelles ce système n’a pas fonctionné, peuvent trouver d’autres sources de financements grâce à l’expertise des professionnels d’Innovatech Conseil. Pour cela, il suffit de prendre contact avec nous.