Grâce à l’IPBox,ce ne sont plus seulement les revenus tirés des brevets mais également les licences de logiciels qui sont désormais éligibles à un taux d’imposition réduit de 10 % et non plus 15 %.